Un siècle d'invention

                Au XXe siècle, le trafic du courrier explose. La Poste ouvre alors des centres  de tri dans chaque département, mieux adaptés à la diversification des moyens de transport, tandis que le tri en wagon disparaît.

 

Les facteurs et la bicyclette

                A partir de 1893, l’administration des postes encourage l’emploi du vélocipède. Son utilisation, notamment par les facteurs ruraux, permet d’améliorer la distribution et l’expédition des correspondances. Mais le prix d’une bicyclette, à cette époque, reste élevé. En 1902, l’Administration décide alors de donner une indemnité au facteur qui en ferait l’achat. En 1966, plus de 60% des tournées sont ainsi effectuées à bicyclette. Aujourd’hui, les facteurs disposent de vélos plus ergonomiques, plus confortables et parfois dotés d’une assistance électrique. La poste détient un parc de vélo de 40 000 unités.

La bicyclette, des 1893, puis l’automobile deviennent  des auxiliaires précieux de la distribution. Dans le même temps, des services nouveaux apparaissent : caisse nationale d’épargne en 1881, téléphones en 1889 et chèques postaux en 1918.

Les Postes Télégraphes et Téléphones sont alors reconnues comme un service industriel et commercial des 1923.

facteuravelo.png

 

Aeropostale

                Au début du XXème siècle, les progrès de l’aviation permettent le développement de la poste aérienne. Les premiers vols postaux ne sont que des essais sans lendemain, exploits humains sur des machines encore fragiles.

mermoz-001-1228687443-1.jpg

Mermoz réparant son avion sur le dos d'un dromadaire au Maroc


                A la fin de la Première Guerre mondiale, l’expérimentation fait place à l’exploitation commerciale. Pierre-Georges Latécoère, ingénieur  toulousain, a ainsi l’idée de reconvertir  des avions de chasse en transport de courrier. Des pilotes, comme Jean Mermoz, Henri Guillaumet ou encore Antoine de Saint-Exupéry pour les plus connus, sont alors recrutés. Ils ouvrent les premières lignes aéropostales vers l’Afrique du Nord et l’Amérique du Sud. pequetaeropostale-2.jpg

                En 1935, un réseau aéropostal intérieur est mis en place. Les premières liaisons postales de nuit sont effectuées dès 1939. A partir de 1991, les avions postaux transportent des passagers le jour et du courrier la nuit, grâce à un système convertible appelé « quick-change ».

En 2001, La Poste créera sa propre compagnie, Europe Airpost. Vendue en 2007, elle continue aujourd’hui d’assurer des transports postaux de nuit.

 

 

 

Le TGV

                Dès 1984, La Poste a embarqué son courrier longue distance dans le TGV . Trois rames transportent 3500 tonnes par jour entre Paris. Mâcon et Cavaillon. Pour accélérer  le transport routier et aérien,  l’entreprise crée des «  hubs ».plates-formes concentrant le courrier régional pour l’acheminer vers les différents centres de traitement.

300px-poste-train.jpg
 
 
 
 
 
De nouveaux moyens de trier le courrier

                 La PTT met en place en 1964 le code postal à deux chiffres, qui fut une véritable révolution. Dès 1964, les ménages français reçoivent chez eux de petits livres regroupant tous les codes postaux de la France métropolitaine et outre-mer.

                 En 1972, le code postal passe à 5 chiffres, ainsi 36000 communes se voient attribuer 6300 codes postaux. Le but étant d’organiser les services postaux pour gagner en rapidité et en éfficacité.Les premières trieuses mécaniques entrent en fonction dans les années 1960 : elles sélectionnent les plis en lisant un code transformé en une impression de bâtonnets fluorescents apposée par un opérateur: le code postal.

                 Dans les années 1990, les trieuses savent reconnaître les adresses manuscrites grâce à un système de lecture optique. Pour répondre aux éxigences internationales La Poste développe de nouvelles plates-formes industrielles de courrier.

 

 

 trieuse-de-courrier-1.jpg

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×